Comment réaliser l’installation d’un système d’évacuation

tuyau-évacuation

L’égouttage des eaux usées rend un service des plus importants aux occupants du logement. Réalisé suivant des règles bien précises, un bon système d’évacuation sain, sécurisé et pratique permet d’éviter tous les embarras les plus désagréables relatifs à l’eau. Choix des canalisations utilisées, technique d’installation… voici tout ce qu’il faut savoir pour réussir la réalisation d’un système d’égouttage des eaux usées.

L’égouttage des eaux usées, les éléments de base

Chaque habitat doit disposer d’un système d’évacuation d’eau relié à une fosse septique (assainissement non collectif) ou au tout-à-l’égout (assainissement collectif). Conçu principalement avec du tuyau en PVC de 110 à 125 mm, ce réseau d’évacuation est créé sous forme de pente afin d’assurer un bon écoulement gravitationnel des eaux. Bien que sa composition diffère d’un logement à un autre, le réseau d’égouttage comprend principalement de quelques canalisations ainsi que des accessoires tels que les raccords, T mais aussi de couvercle en fonte, des siphons disconnecteurs.

Certains de ces éléments servent à créer la chute séparée qui sert à l’évacuation des eaux de vannes. Mais il faut également prévoir la chute unique qui est plutôt destinée à l’écoulement des eaux ménagères. Dans la ville de Chatillon, les intervenants utilisent des tuyaux différents notamment pour la chute unique afin d’éviter le désiphonnage. En effet, c’est une technique bien connue de plombier Chatillon pour éviter les mauvaises odeurs. Toujours dans l’optique d’éliminer les odeurs, le réseau d’égouttage doit aussi disposer d’une ventilation primaire et d’aérateur à membrane.

Les éléments complémentaires d’un système d’évacuation

Dans une maison, il est nécessaire que plusieurs autres canalisations soient mises en place afin que les eaux usées desinstallations sanitaires, de la cuisine et desappareils de lavage puissent évacuer. Dans la buanderie, il faut notamment un système d’évacuation des eaux de la machine à laver. Il faut alors prévoir une canalisation de 40 à 50 mm si l’évacuation est autonome. Dans la cuisine, il est également nécessaire d’installer un tuyau d’évacuation de 40 à 50 mm pour la descente des eaux ménagères aussi bien celles de l’évier que du lave-vaisselle.

À ceux-là s’ajoutent les descentes d’eaux de vannes et des eaux usées de la salle de bain dont le nombre varie selon le nombre des appareils sanitaires. Ainsi, pour un lavabo ou vasque, il est nécessaire d’installer un système d’évacuation avec un tuyau de 32 mm, tandis que les toilettes doivent être raccordées à des tuyaux de 90 à 100 mm. Pour les bains et les douches, les canalisations d’un diamètre de 40 à 50 mm sont nécessaires.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.