Comment disposer d’un espace de travail personnalisé ?

Aujourd’hui, le salaire n’est plus l’unique facteur qui importe au sein du lieu de travail. D’autres problématiques ont émergé et parmi ces derniers figurent l’environnement social. Travailler dans un bureau qui suit les standards est déjà bien. Mais à la longue, cela risque d’être démotivant, notamment pour un poste qui requiert créativité et inspiration. Il est alors normal de vouloir décorer voire, personnaliser ce petit coin personnel. Comment le faire ? Et surtout, quelles sont les limites à ne pas franchir quand on est un employé ?

Un bureau où l’on se sent bien

La majorité de son temps, on le passe au sein de son entreprise. Disposer d’un bel espace de travail est ainsi devenu un droit fondamental en tant que salarié. D’un côté, les gestionnaires professionnels soulignent l’importance de ce besoin de se sentir chez soi, dans l’univers qu’est la société. D’un autre, le passionné de décoration d’intérieur est persuadé de l’utilité de personnaliser son bureau. Et mille et une raisons sont évoquées à ce sujet. Une tâche est rattachée à une responsabilité bien distincte. Son succès repose alors sur une multitude de facteurs dont la pression exercée par les supérieurs, les délais, la rémunération, mais également l’environnement social. Si les trois premiers restent imprédictibles, mettre l’accent sur le dernier point est le moins qu’on puisse faire. En effet, si l’ouvrage est mal réalisé, on risque de passer sur une promotion. Les enjeux sont ainsi considérables puisqu’il en va de son avenir même au sein de l’entreprise.

Quelques idées pour embellir son espace de travail personnalisé

D’après la décoratrice, la décoration de bureau est de loin différente de la décoration maison. En effet, si pour cette dernière, tout est permis, ce n’est pas toujours le cas pour un espace de travail. En effet, on aura beau vouloir mettre sa petite touche personnelle, le côté professionnel doit toujours précéder ce qui est intime. Aucune extravagance n’est permise. Pour se motiver, l’on préfère les photos de famille devant son écritoire, que l’on mettra ensuite dans un joli cadre. Se remémorer les plus beaux souvenirs de vacances grâce à des cartes postales ou son porte-bonheur sur sa table pourra également égayer une dure journée de labeur. En outre, l’on peut choisir son fond d’écran ou apporter un mug personnalisé de sa maison. Ayant une valeur significative propre, tout objet déco choisi aura un impact considérable sur notre productivité. Il faudra pourtant veiller à ce qu’il ne gêne pas le travail d’autrui et qu’il soit assez discret.

Des limites à ne pas franchir

Aucun élément superflu n’est toléré en termes de décoration de bureau. En effet, face au volume de travail, on risque d’avoir de la paperasse éparpillée ici et là. Et avec beaucoup d’accessoires, toute la pièce risque de s’encombrer. On risque de se perdre dans sa pile de dossiers. L’on pourrait même gêner son collègue, ce qui serait vraiment regrettable. Bien qu’il soit indispensable d’avoir un coin confortable et inspirant, les salariés ne peuvent ni peindre les murs ni changer le mobilier. Ils ne peuvent également pas accrocher ce qu’ils veulent aux murs, moins encore les clouer. Et l’entreprise a toutes les raisons du monde pour imposer ces règles. En effet, celle-ci désire véhiculer une image fidèle et bien distincte à sa clientèle que ce soit via ses règles ou locaux. Si le gris a été choisi initialement, c’est bien pour son côté sérieux et classique, qui s’adapte à tout. Et du flashy, tout d’un coup, pourrait être mal appréhendé. L’image durement émise risque d’être mise en cause à tout moment.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.