Travaux de rénovation maison : quels sont les financements possibles ?

house_construction_home_money_expensive_finazierung_loan_interest

Mener des travaux de rénovation dans sa maison peut être motivé par plusieurs raisons. Cela peut être à la suite de l’achat d’un appartement dans l’ancien, nécessitant généralement des travaux, ou dans le cadre de l’amélioration de la performance énergétique de l’appartement, entre autres. En tout état de cause, les travaux coûtent cher. Il est essentiel de trouver les meilleurs financements pour diminuer les coûts. Un crédit immobilier ou les aides des collectivités peuvent parfois constituer des solutions intéressantes.

Les différents types de financement pour la rénovation de sa maison

Il existe des financements adaptés selon le moment auquel le propriétaire les sollicite, soit, avant ou après l’achat de sa maison. S’il compte obtenir des financements avant l’achat, il est possible d’inclure le montant des travaux à mener dans une demande de crédit immobilier. Dans ce cas, le montant demandé va inclure le montant du bien à acheter et celui des travaux. Le principal avantage de cette opération concerne le fait que le coût des travaux va également bénéficier du taux bas du crédit immobilier. Par ailleurs, il n’est pas utile de rembourser deux crédits en deux mensualités distinctes. Par contre, il faut faire attention au fait qu’inclure un crédit travaux dans une demande de prêt immobilier est strictement réglementé. En effet, l’emprunteur a l’obligation de fournir le devis d’un professionnel qui va réaliser les travaux. De plus, chaque dépense engagée pour les travaux doit faire l’objet de justifications, d’autant qu’ils doivent être réalisés par un artisan reconnu. Enfin, l’emprunteur doit être en mesure de prouver et d’attester que les travaux ont réellement été exécutés.

Par ailleurs, il est également possible de financer les travaux avec un crédit à la consommation, notamment s’il s’agit de travaux de rénovation sur un bien déjà acquis. Ce type de prêt est le proposé par les établissements bancaires. Néanmoins, à cause de son taux plus élevé, il est indispensable de réaliser un comparatif des offres de prêts travaux sur un site en ligne dédié. La comparaison des offres doit se baser sur le montant du TAEG, de l’assurance de prêt et les différents frais relatifs au dossier.

Ne pas oublier les dispositifs d’aide pour la rénovation

À part les prêts classiques, les collectivités ont également développé plusieurs dispositifs d’aide afin d’aider les accédants et les propriétaires à améliorer leur habitat. Tout d’abord, il y a les crédits d’impôt, comme le CITE qui permet aux propriétaires de bénéficier d’une déduction de 30 % sur le montant des dépenses de travaux, notamment se ces derniers concernent la rénovation énergétique de la maison. Il y a également les subventions de l’ANAH. Elle est uniquement destinée aux ménages modestes qui résident dans un logement de plus 15 ans. Par ailleurs, il y a également l’Eco-PTZ, un crédit sans taux d’intérêt qui peut être remboursé sur 10 ans et dont le montant maximal peut s’élever jusqu’à 30.000 euros. Ce type de prêt est réservé aux travaux d’amélioration de la performance énergétique d’une résidence principale.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.