Le calorifugeage, un indispensable contre la déperdition de chaleur

tuyaux-brillants

Encouragé par la loi sur l’énergie, le calorifugeage consiste à isoler les installations inhérentes au chauffage et à l’eau chaude comme les canalisations, les vannes et cuve. Indispensable surtout pour les immeubles à usage d’habitation, ce type de travaux est simple, mais avantageux.

Le principe de calorifugeage

Le calorifugeage est tout simplement l’isolation complète des tuyaux, citernes et réservoirs par du calorifuge, un matériau très isolant qui sera créé sous forme de coquilles, de bandes ou de manchons de mousse. Cet isolant sera enroulé autour des tuyaux, mais aussi les angles, les coudes et les vannes de telle sorte à éliminer les éventuels ponts thermiques, à l’origine d’une grande déperdition de chaleur et d’énergie. Si le calorifugeage est à priori facile et rapide à mettre en place, il l’est moins lorsqu’il faut utiliser de la laine de roche, étant donnée la nécessitéun revêtement en polyuréthane en supplément.

Le calorifugeage est surtout indispensable dans un immeuble ou les canalisations destinées pour le chauffage et la fourniture de l’eau chaude passent par des pièces non chauffées. Aussi, lorsque l’appareil de chauffe est trop éloigné de la pièce à fournir, le calorifugeage est également indispensable.À noter toutefois que le calorifugeage soit aussi réalisable sur les tuyauteries d’uneinstallation individuelle, mais l’effet est minime.

Les intérêts de réaliser des travaux de calorifugeage

Il est difficile de passer à côté des nombreux avantages du calorifugeage, c’est ce qui explique pourquoi les habitants d’Aubervilliers sont nombreux à demander ce type de travaux au professionnel. Réalisés correctement seul ou par un plombier Aubervilliers, les travaux de calorifugeage permettent de profiter d’un certain nombre d’avantage notamment de limiter les déperditions de chaleur au niveau des tuyaux et des installations connexes. Aussi, ce type de travaux contribue à la prévention de la dégradation du réseau qui peut être due au gel, aux légionelles ou aux condensations.

Qui dit réduction de la déperdition de chaleur dite aussi économie d’énergie nécessaire au chauffage et à la production d’eau chaude. Pour des travaux aussi simples, l’on peut espérer économiser au minimum 10 % d’énergie. Autant donc, investir du temps et de l’argent pour réduire sur le long terme la consommation en énergie de la chaudière. Mais tous ou une partie des travaux peuvent également être financé grâce aux différentes subventions et primes énergies.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.